Têtes d’affiche

Ajuma Nasenyana

Mannequin Kenyane

Magnifique mannequin Kenyane, engagée contre le blanchiment de la peau.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Originaire du Kenya, couronnée Miss Nairobi en 2003, Ajuma Nasenyana est la première mannequin noire à remporter The Ford Surpermodel of the World Search, une compétition internationale non spécifique aux femmes de couleur. Elle débarque à Paris à l’âge de 20 ans, défile sur les podiums aux côtés de Naomi Campbell et Alek Wek et devient l’égérie de la styliste londonienne Vivienne Westwood.

Une beauté noire au naturel

On aime son allure magnifique, son crâne ras et l’ébène de sa peau. Reconnue comme l’une des mannequins les plus prestigieuses, elle continue de sillonner les plus grandes villes occidentales aussi bien pour les défilés que pour des prises de vue de mode et de publicités. Malgré cette nouvelle vie de strass et de paillettes, elle se rend chaque année dans son pays d’origine pour venir en aide aux plus nécessiteux.

JPEG - 40.8 ko

Ajuma Nasenyana est très engagée contre le blanchiment de peau pratiquée par certaines femmes noires afin de se conformer aux standards de beauté occidentaux. Elle déclarait au Daily Nation : Il semble que le monde conspire contre nous, qu’il y’a quelque chose de mauvais à être une Kenyane aux cheveux crépus et à la peau noire. Ces marques qui promeuvent le blanchiment de la peau et qui font des affaires au Kenya me choquent.

La mode serait-elle raciste ?

Mais même au Kenya sa peau sombre est loin d’être considérée comme un idéal. Je n’ai jamais essayé de changer de peau. Je suis naturelle. Les gens en Europe et en Amérique aiment ma peau sombre. Mais ici, au Kenya, dans mon pays d’origine, certains considèrent que ce n’est pas attirant a-t-elle déploré. Elle est également très critique de l’influence des médias occidentaux sur les Kenyans et admet qu’ils sont constamment bombardés par les magazines et les publicités qui vantent la peau plus claire. Quand vous feuilletez les magazines de mode comme Vogue où vous ne voyez que des modèles blancs, alors vous avez le sentiment qu’il y a un problème avec le fait d’être noir. Ce n’est pas normal.

Ajuma Nasenyana saisit toutes les occasions pour s’exprimer contre l’éclaircissement de la peau et de le racisme de l’univers de la mode. Pour lutter contre ça, elle lance une ligne de soins cosmétiques naturels pour les femmes noires, en espérant que cela les incite à aimer leur propre apparence au lieu d’essayer de la modifier.

Photos

  • Farida Diba winner 07 and Ajuma Nasenyana 03
  • Ajuma Nasenyana
  • Ajuma Nasenyana
  • Ajuma Nasenyana
  • Ajuma Nasenyana
  • Ajuma Nasenyana
  • Ajuma Nasenyana