Têtes d’affiche

Alek Wek

Mannequin sud-soudanaise

Le diamant noir de la mode rayonne au naturel.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • 2 ❤

Issue de la tribu Dinka du Soudan du Sud, Alek Wek a du fuir la guerre pour se réfugier à Londres, puis à New York où elle rencontre le photographe Steven Meisel. Rapidement, sa beauté éloignée des stéréotypes occidentaux lui fait enchaîner les shootings et les défilés pour Gaultier, Oscar de la Renta, Dior, Valentino… En 1999, elle reçoit le prix du meilleur mannequin de l’année.

Alek Wek est très naturelle. Aucune femme noire n’avait été aussi frappante d’authenticité et de fraîcheur dans la mode. Son point fort ? Son teint noir très foncé qui lui a valu de se démarquer des autres. Cette reine de la mode a su redéfinir les critères de beauté imposés par sa seule grâce. La célèbre journaliste Oprah Winfrey lui déclare dans son show : Si tu avais été en couverture d’un magazine quand j’étais jeune, j’aurai surement eu une vision différente de la personne que je suis.

Celle que l’on surnomme le « Diamant noir de la mode » a mis un terme à sa carrière et s’implique dans l’humanitaire. Elle est missionnaire pour Vision Mondiale, une association qui lutte contre le SIDA, ainsi qu’ambassadrice pour Médecins sans frontières au Soudan.

Photos

  • Alek Wek
  • Alek Wek
  • Alek Wek
  • Alek Wek