La barbe !

Cette mode des femmes à moustache

Rien de nouveau sous la moustache !

Le retour de la moustache, révèle une libération du poil… au masculin seulement.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • Votez pour cette page sur Hellocoton

Depuis quelques années, elles sont partout. Impossible d’échapper à ce grand retour de la moustache. D’où vient cette mode ? Des États-Unis. En 2003, un tatoueur dessine une moustache sur le côté du doigt de ses amis, qui font semblant d’en avoir une, lorsqu’ils placent le doigt entre le nez et la bouche. Ainsi naît le « fingerstache ».

Ces tattoos sont avant tout des blagues, car la peau des doigts n’est pas un bon support pour le tatouage. Temporaires, ils s’effacent au bout de quelques semaines, le temps de faire quelques photos rigolotes… qui circulent sur Internet et font le tour de la planète. Tout le monde se met à publier des photos, le doigt dessiné d’une moustache.

Shopping moustachu, et après ?

Le monde de la mode s’en empare et l’on voit Kate Moos, Iggy Pop et même la Joconde avec une fingerstache. Des mannequins de haute couture défilent avec une moustache dessinée au khôl noir. La moustache s’imprime sur les vêtements, pousse à la pointe des ballerines et se décline en multiples accessoires : colliers, sacs, crayons, mugs… Elle est partout !

Kate Moss et sa moustache pour Eleven Paris

Les filles s’emparent de ce symbole, dans un plaisir transgressif. Comme une manière d’assumer leur part de virilité ? Séances photo, soirées moustache… et quantité d’accessoires moustachus. La fille branchée s’affiche moustachue. C’est ludique, inoffensif. Mais, en dehors du shopping opportuniste, que signifie cette mode ?

Ce n’est pourtant pas si nouveau. L’artiste Marcel Duchamp s’était déjà amusé à affubler la Joconde d’une moustache en 1919. Et ce symbole masculin est depuis plusieurs années utilisé par des mouvements féministes pour dénoncer les inégalités entre les sexes.

Libération du poil… masculin

Cette mode de la moustache révèle une nouvelle approche sociale du poil, qui refleurit effectivement sur les visages masculins. Après les barbus chevelus des années 70, il y a eu une régression des signes ostentatoires masculins. Dans notre monde lisse, la moustache devient alors un jeu, pour exprimer les facettes de sa personnalité. Réaffirmer sa virilité, après des années de rasage. Moustache mousquetaire ou favoris grand siècle ? La moustache reste récréative. Dans un esprit rétro, un poil nostalgique, les hipsters vont jusqu’à arborer de belles barbes. Même dans l’entreprise le poil redevient socialement acceptable. Bref, c’est la grande libération du poil… masculin.

Car le poil féminin reste honni. Cette mode de la moustache, si elle rend quelque liberté au poil masculin, n’affranchit pas les femmes de la tyrannie de l’épilation. Au féminin, la moustache se porte ostensiblement fausse, sur peau dûment glabre, comme pour en accentuer l’absence de poil et duvet. Le poil, pour elles, ne peut être que postiche.

PNG - 329.1 ko
Image extraite d’une vidéo féministe contre l’épilation — Shit People Say About Hairy Girls, by Those Pesky Dames, 2012 — qui questionne cette blogueuse.