Films

Cinq femmes marquées

Film italo-yougoslave — 1960

Destins de femmes, tondues, bannies, devennues combattantes…


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • 2 ❤

En Yougoslavie occupée par les Allemands, durant la seconde guerre mondiale, les partisans font une descente punitive contre un sergent ennemi, qui séduit les filles du village. Ils tondent cinq villageoises accusées d’avoir eu des relations avec l’ennemi. Bannies, les cinq femmes quittent le village sous la réprobation publique. Par nécessité, elles doivent voler pour vivre, et tuer pour se défendre.

Ce film suit le parcours de ces femmes, tondues pour des raisons différentes : l’une a couché avec l’allemand pour protéger son frère, l’autre parce qu’elle voulait un enfant, Jovanka parce qu’elle voulait continuer à vivre et aimer… et la dernière a été tondue par erreur, victime des ragots.

Déçue chacune dans ce qu’elle attendait de l’amour, elles prennent le maquis et sont acceptées dans un camp de partisans. Daniza sera exécutée avec un maquisard pour avoir été surprise avez celui-ci pendant l’heure de garde. Liouba n’est pas insensible au charme de son prisonnier allemand mais, lorsqu’il tentera de fuir, elle saura l’abattre. Nira, enceinte suite à sa liaison, ne participe plus aux combats. Jovanka défendra jusqu’au bout le groupe dans sa fuite…

Ce film explore ces vies de femmes qui, autrefois bannies, s’illustrent au combat, et questionne notre inhumanité en temps de guerre.

Pour leur rôle, Vera Miles, Carla Gravina, Silvana Mangano et Jeanne Moreau ont toutes accepté de se raser la tête, créant une véritable polémique pour l’époque. Seule Barbara Bel Geddes portait un postiche. Vera Miles a même dû porter une perruque pour jouer ensuite le rôle de Psychose.