Actus — Mars 2014

Crânes rasés contre la violence carcérale

#proud350

Des centaines d’Iraniens se sont rasé la tête pour protester contre la violence carcérale.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Ce n’est ni une nouvelle mode, ni une façon de s’amuser, mais bien un geste politique pour exprimer leur colère. À l’origine : le passage à tabac systématique des prisonniers politiques du quartier 350 de la prison d’Evin (Téhéran) le 19 avril. « Une trentaine de blessés, dont quatre hospitalisés, avec les côtes brisées », selon Amnesty International.

Les autorités pénitentiaires leur ont aussi rasé les cheveux pour les humilier. Après avoir vu des prisonniers tondus au parloir, plusieurs personnes se sont prises en photo avec le crâne rasé, en signe de solidarité. Les femmes aussi participent à la contestation et bravent l’interdit, en publiant leur photo sur les réseaux sociaux.

JPEG - 72.5 ko
Mère ayant perdu son fils dans les évènements de 2009

Déjà 4000 personnes, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, mère ou frère de victimes des manifestations de 2009, se sont rasé la tête et s’affichent sur facebook la tête rasée, avec le hashtag « #proud350 ».

JPEG - 75 ko