Vos photos

Filles poilues, garçons épilés : des étudiants expérimentent


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • 1 ❤

Une professeure américaine a proposé à ses élèves d’échanger leur pilosité. Les filles ne devaient plus se raser tandis que leurs camarades masculins devaient s’épiler, le tout pendant dix semaines pour mieux appréhender les codes genrés et leur importance dans la société. Il n’y a pas de meilleure façon de comprendre les normes sociales que de les enfreindre et de voir comment les autres réagissent, explique-t-elle.

JPEG - 108.6 ko
Étudiant·e·s de l’Arizona State University, exhibant fièrement leurs pilosités inversées Photo Arizona State University

Un copain de Grace, une des participantes du projet, n’a pas tardé à l’accuser de « vouloir concurrencer l’autorité des hommes et leur position dans la société ». Rien que ça. Stephanie, elle, s’est faite ostracisée par nombre de ses amis. « Ils ne voulaient plus travailler à côté de moi, ni entendre parler de cet exercice. Ma mère, elle, était bouleversée rien qu’en m’imaginant aussi poilue le jour de mon mariage. Tout ceci m’a fait réaliser que si tu n’adhères pas à la lettre aux rôles sociaux des genres, ton corps devient un support de contestation et d’opinion publique », conclut la jeune étudiante.