Films

Hiroshima, mon amour

Film français de Marguerite Duras — 1959

Août 1957. Dans la pénombre d’une chambre, un couple nu, enlacé. Lui, un japonais d’Hiroshima. Elle, une française d’une trentaine d’années, venue à Hiroshima pour jouer dans un film sur la paix.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Célèbre documentariste, Alain Renais réalise ici son premier long métrage, écrit par Marguerite Duras. Refusant toute construction linéaire, le film mêle une aventure amoureuse entre une Française et un Japonais à un violent réquisitoire antinucléaire. Autre modernité de cette œuvre : les amants y parlent de leur passion physique avec une audace neuve dans le cinéma français de l’époque.

Des flashback montrent le personnage principal, la femme française, se remémorant une tonte punitive infligée à la suite d’une histoire d’amour avec un Allemand, alors considérée en ces temps d’après-guerre comme une « collaboration avec l’ennemi ».

PNG - 447.7 ko
« Mes cheveux repoussent ! » Dans ce film, l’actrice Emanuele Riva est réellement tondue (mais pas rasée à blanc).