Têtes d’affiche

Jayne Mansfield

Actrice hollywoodienne (1933-1967)

Célébrissime sex-symbol des années 1950, Jayne Mansfield portait des perruques…


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • Votez pour cette page sur Hellocoton

Comment une actrice à la filmographie aussi pauvre est restée à ce point-là dans les mémoires ?

La remplaçante de Marylin Monroe

Jayne Mansfield est une créature à la Frankenstein qui a été fabriquée par les studios hollywoodiens dans le but de remplacer Marylin Monroe, qui risquait de craquer et de ne plus être en mesure de remplir tous ses contrats. C’est ainsi que Mansfield est sortie de nulle part, moins comédienne que culottée.

Malgré ses efforts, elle est toujours restée au second plan, derrière Marilyn Monroe, dont la carrière ne s’est pas effondrée, bien au contraire. En 1957, Jayne fait la blonde idiote dans des comédies sympathiques et colorées. Elle ira rarement plus loin… Mais elle se surpasse sur un autre terrain : en s’affichant provocante, scandaleuse.

« C’était quelqu’un d’assez intelligent [*] pour comprendre que le personnage de Jayne Mansfield dépassait les rôles qu’elle pouvait obtenir. Elle a tout construit autour de cette espèce de performance quasi-artistique ». C’est une esthétique qu’on a retrouvé par la suite chez les travestis, ou dans le désormais fameux « new burlesque ». Avec Elizabeth Taylor, elle est le personnage le plus médiatisé au monde. Jayne Mansfield avait une mauvaise réputation mais une énorme presse.

La blonde était-elle chauve ?

Jayne Mansfield est-elle menacée de calvitie ?

Des légendes persifflantes entourent la beauté, principalement celle des blondes, surtout quand elle est sexuellement agressive. En 1958, une enquête à sensation paraît, avec une photo truquée la montrant complètement chauve : « Jayne Mansfield est-elle menacée de calvitie ? ». Évidemment, la star s’en défend et déclare ne pas vouloir renoncer à sa blondeur.

Jayne Mansfield avait à l’origine une belle chevelure brune. Elle a abîmé ses cheveux à coups de produits de décoloration extrêmement violents et de brushings à outrance. Etait-elle réellement chauve ? « Elle avait une détérioration importante de la masse de cheveux. Comme la mode était aux perruques, elle en a porté, de plus en plus de perruques, de plus en plus extravagantes. Son côté excessif s’est traduit dans cet usage de la perruque. » À sa mort, en 1967, dans un accident de voiture, on retrouva sept perruques dans le coffre de sa Buick bleue. Sous la violence du choc, son cerveau jaillit hors du crâne.

Photos

  • Jayne Mansfield
  • Jayne Mansfield gardait toujours un œil sur sa (...)
  • La bombe blonde photographiée dans une voiture