Vos témoignages

Josie s’est rasé les cheveux… encore !

Jeune webmestre américaine, Josie Nutter [*] témoigne de ses fréquents changements de look sur son site perso. Dernièrement elle s’est rasé les cheveux… encore !


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • 1 ❤

Deux choses l’ont amenée à se raser les cheveux : un de ses amis a perdu ses cheveux suite à une chimiothérapie, mais surtout, la facilité de porter la perruque avec le crâne ras, ce qui lui a permis de satisfaire l’un de ses plaisirs : changer de tête chaque jour !

La surprise de la première tonte

« Si vous voulez couper court, pourquoi ne pas aller droit au but ? n’avoir que quelques centimètres de cheveux ou aucun, ce n’est pas très différent, particulièrement pour les femmes », dit-elle. C’est donc bien décidée qu’elle s’est rendue dans un salon de coiffure local pour sa première tonte. Prévoyante, elle avait acheté une perruque noire au cas où la surprise serait désagréable. La coiffeuse savait ce qu’elle faisait, si bien que Josie s’est trouvée tondue en un clin d’œil. Surprise ? « Vous ne savez jamais à quoi vous ressemblerez tant que vous ne l’avez pas fait ». Expérience intéressante dit-elle encore, qu’elle est heureuse d’avoir tenté, mais ne souhaitait pas réitérer, puisqu’elle rêvait alors de laisser repousser une abondante chevelure, naturelle cette fois-ci.

Encore ?

Suite à cette première tonte, Josie a été interviewée et contactée pour des prises de vue photo, et le photographe Rayce Conway souhaitait poursuivre le travail avec ce modèle dont la tonte révèle la grande beauté (voir les différents portfolios sur le site du photographe Rayce Conway).

Une tentative ratée de décoloration en blanc l’a conduite à raser à nouveau dès les mois suivants. Finalement elle a fini par acheter une tondeuse pour se raser elle-même (ou confier la tonte à Justin, son mari) et depuis, fidèle à son tempérament de femme curieuse et audacieuse, elle essaye toutes les styles : rasée à blanc, soyeux duvet à la Sinead O’Connor, crâne lisse hérissé de piques… en juin dernier, elle folâtrait, rasée sur les tempes, avec une mini crête Mohwak.

Crise d’identité

La première tonte coïncidait en fait avec une crise d’identité : se retrouver sans cheveux lui avait donné la sensation de perdre sa féminité. Il a fallu un certain temps pour qu’elle découvre cette nouvelle beauté qui transparaît sur les photos.

Il semble que ce soit le regard des autres qui ait modifié le sien. Suite à la première tonte, la plupart des gens se sont mis à l’ignorer, voire à l’éviter (est-ce contagieux ?), tandis que d’autres ont eu des réactions négatives, parfois agressives. Finalement le sentiment de rébellion perpétuelle que lui procurait le fait d’être chauve a finit par lui manquer.

"I missed the feeling of perpetual rebellion that being bald gives me. I like it because women aren’t societally supposed to do it. I get a lot of satisfaction out of that for some reason. Also, wigs are easier to wear if you have no or very little hair."

Photos

  • No makeup - 11.09.2001
  • I'm bald - 17.09.2001
  • I'm bald - 17.09.2001
  • Josie vue par Rayce Conway
  • Josie vue par Rayce Conway
  • Josie vue par Douglas Dobbins
  • Josie vue par Zach Pennington
  • Josie vue par Zach Pennington
  • Josie vue par Rayce Conway