Films

Katyń

Film historique polonais — 2007


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Après l’invasion de la Pologne, au printemps 1940, la police soviétique massacre des milliers de prisonniers de guerre polonais. Les plus grands charniers sont découverts en 1943, dans la forêt de Katyń. Afin de camoufler ce crime de guerre, Staline engage alors une vaste campagne de désinformation. Alors que la guerre suit son cours sur d’autres fronts, dans une pologne occupée, des milliers de familles cherchent à comprendre ce que sont devenus leurs proches. Pour certains, il faudra attendre plus d’un demi-siècle pour que le mensonge tombe.

Katyń est avant tout un film sur la lutte incessante pour la mémoire et la vérité. C’est aussi un règlement de compte sans compromis avec le mensonge qui a forcé la Pologne populaire à oublier ses héros.
Anna, la femme d’un capitaine d’un régiment des Uhlans, attend le retour de son mari. Elle ne peut se résoudre à l’idée qu’il ait été assassiné par les Russes. En avril 1943, l’épouse d’un général apprend la mort de son mari quand les Allemands découvrent l’existence de charniers dans la forêt de Katyń contenant des milliers d’officiers polonais.

Silence et mensonges brisent le coeur d’Agnieszka, la soeur d’un pilote qui a connu le même sort. Quel sens les mots Patrie et Liberté ont-ils dans un Etat polonais d’après-guerre tombé sous la dépendance de l’Union Soviétique ?

Dans une partie du film, Agnieszka (jouée par Magdalena Cielecka) défend l’honneur de son frère officier tué à Katyń et veut lui donner une sépulture. Pour rassembler les fonds nécessaires à l’achat d’une pierre tombale, elle vend ses longs cheveux blonds à un théâtre. Ces cheveux sont destinés à réaliser une perruque pour une actrice (jouée par Alicja Dabrowska), rescapée des camps nazis et chauve. Celle-ci doit jouer le rôle, de circonstance, d’Antigone.