Actus — Juin 2005

L’afro est de retour !


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Les personnes d’ascendance africaine sont de plus en plus nombreuses, dans les rues parisiennes, à arborer leur chevelure naturelle. Simple phénomène de mode ou véritable revendication sociale ?

Juliette Sméralda, sociologue et auteur de Peau noire, cheveu crépu, répond :

« Cela dépend des endroits où l’on se trouve. Dans les villes, comme Paris, où est implantée une forte communauté d’origine africaine, le phénomène est visible et constitue une source d’inspiration pour les personnes qui ne sont pas sûres d’elles-mêmes. Cela leur sert de modèle et renforce leur désir d’assumer leurs spécificités. (...) C’est indéniable, le port du cheveu crépu signale qu’il se passe quelque chose qui est au delà du simple phénomène de mode. Ce retour au cheveu naturel s’inscrit dans un processus de revalorisation. Les gens revendiquent leurs valeurs. »