Actus — Juin 2004

La Face cachée des GI’s

Comme toute armée, elle fut suivie de son cortège de pillages et de viols…


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Jacques Chirac l’a rappelé lors des cérémonies du 6 juin 2004 : la France n’oubliera jamais ce qu’elle doit au courage des hommes venus se faire tuer pour sa libération, il y a soixante ans. Mais c’est aussi le poids de cette dette qui a longtemps empêché de jeter un regard objectif sur le débarquement. Comme si les faits ne se suffisant pas à eux-mêmes, il fallait les enjoliver. Désormais, une vision moins idéale des événements se fait jour.

JPEG - 90.9 ko
Troupes américaines sur le point de débarquer sur la plage

Les bombardements massifs qui ont détruit de nombreuses villes et villages, faisant un nombre important de victimes civiles. Mais le comportement des troupes américaines est également critiquable. Les langues se délient doucement, à l’occasion des réunions du souvenir organisées depuis le début de l’année 2004, évoquant de façon furtive, gênée, les femmes tondues et dénudées en public et quelques cas de viols par des soldats américains.

« Des études récentes montrent que les soldats états-uniens étaient très loin de l’image de jeunes hommes idéalistes (ou pragmatiques, selon les cas) luttant pour la démocratie véhiculée par les productions d’Hollywood ou d’ailleurs. Comme toute armée, elle fut suivie de son cortège de pillages et de viols, qui furent cependant le fait d’individus, et ne furent pas organisés par le commandement. »

C’est ce qu’on peut lire dans la définition de la bataille de Normandie sur l’encyclopédie Wikipédia, rédigée à partir de contributions volontaires sur Internet.

Parmi les études mentionnées par cet article, on trouve celles de Robert Lilly, professeur en criminologie à l’université de Kentucky, auteur de La Face cachée des GI’s (éd. Payot), jamais publié aux Etats-Unis. S’appuyant sur les archives des tribunaux militaires américains, il a recensé 17 000 femmes et enfants victimes de viols commis par des soldats américains en France, en Angleterre et en Allemagne.