Bouquins

La fille aux cheveux courts

Roman jeunesse, de Kochka — 1998

Un court roman d’une belle résonance sur la féminité et les difficultés à se construire.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

« Comme il a fait la vaisselle de ce qui traînait sur la table et dans l’évier en marbre, il dispose d’assiettes, de couverts, de verres, d’une casserole et même d’un coquetier. C’est une tortue en porcelaine blanche et jaune. En l’apercevant, Nabil l’a prise entre ses doigts. "Ta maison est sauve", lui a-t-il dit. Et la tortue oscillait entre les cheveux courts et les longs cheveux. »

Beyrouth, 1976. Beyrouth est en guerre. M Jacques confie la garde de son appartement à Nabil, le fils du concierge, le temps d’installer sa famille en sécurité à Paris. Dans l’appartement désert, toujours imprégné de la vie de cette famille, Nabil découvre le journal intime de Marie, la plus jeune des filles. Il va peu à peu découvrir la personnalité de la jeune fille et ses difficultés : ses relations avec sa mère, ses douleurs, ses révoltes. Il apprend aussi avec colère que, un an plus tôt, Marie a été violée par son professeur de voile. Peu à peu une sorte de correspondance à distance s’installe. Un soir, M Jacques rentre chez lui, sans sa famille qui est restée en France. Nabil décide de rejoindre Marie à Paris.