La « garçonne » émerge dans les années folles. Éprise de liberté, elle se coupe les cheveux, sort, danse et voyage…

Le phénomène « garçonne » est né dans les années 20, de l’émancipation des femmes et d’une revendication pour l’égalité des sexes. Il reflète une mutation culturelle dans la représentation du genre féminin qui préfigure la femme contemporaine.

Articles


Portraits et témoignages