Vos photos

Le crâne rasé des Égyptiennes

Coiffure Egyptienne

Les élégantes de l’ancienne Égypte avait le crâne rasé sous la perruque.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Le crâne rasé est une coiffure des plus pratiques

Les Égyptiennes avaient l’habitude de se raser la tête pour mieux porter — signe élémentaire d’élégance — la perruque de leur choix. Pour adoucir le feu du rasage, le coiffeur massait délicatement la peau avec une préparation à base d’huile d’amandes amères.

Les jeunes enfants avaient la tête rasée, mais ils laissaient une ou deux boucles ou bien une tresse unique tomber sur le coté de la tête, pour symboliser la mèche que porta Horus lorsqu’il était enfant.

Les perruques sont très utilisées à cette époque

Les Égyptiennes portaient fréquemment des perruques faites de cheveux humains et maintenus en place par de la cire d’abeille.

Le perruquier était un homme important. Lui seul connaissait les tendances de la mode et les types de perruques, noires ou bleues, qui allaient être portées. La fabrication d’une perruque requerrait en effet une dextérité de spécialiste. Elles étaient réalisées en cheveux humains naturels, parfois mêlés de fibres végétales, de crin ou de soie, et parfumées d’onguents.

Les femmes qui décidaient de garder leurs longs cheveux naturels se les faisaient tresser, boucler, natter. Les soins capillaires étaient nombreux et faisaient appel à des pommades et à des lotions destinées à donner brillant et tonus aux cheveux. Les Égyptiennes affectionnaient les postiches : tresses, mèches venaient s’ajouter à leur chevelure naturelle.