Histoire

Les femmes rasées de Synanon

Au début des années 70, toutes les femmes de la secte Synanon se rasent la tête.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • Votez pour cette page sur Hellocoton

Synanon, créé par Charles Dederich en 1958 et basé en Californie, est à l’origine un programme de désintoxication pour toxicomanes. Il évolue pour devenir une communauté alternative, regroupant des membres qui désirent « vivre autrement », loin de la société de consommation, de manière solidaire.

La communauté favorise l’apprentissage de l’autonomie par le self help et la vie de groupe et repose la reconnaissance de son échec personnel et de sa responsabilité. Aux États-Unis, la source de l’autorité est représentée par l’ancien toxicomane tandis qu’un contrôle social s’effectue par l’ensemble des patients. Dans le modèle européen, appelé aussi modèle démocratique, l’encadrement est uniquement professionnel.

Il existe au sein des communautés américaines des aspects de discipline quasi-pénitentiaire : port de la salopette pour tous, cheveux rasés, systèmes de punitions et privilèges. Le rasage du crâne était habituellement pratiqué par les hommes de Synanon, pour marquer leur repentir et leur volonté de changer. Les femmes en étaient exemptées. Pour dénoncer cette inégalité de traitement, les femmes de Synanon se rasèrent la tête, par centaines, au début des années 70.

Peu après, une toxicomane témoigne (dans Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée : Je ne suis pas très rassurée. D’après ce qu’on raconte, ces thérapies sont vachement dures. Les premiers mois, c’est pire que la prison. À Synanon, ils vous rasent la tête. C’est selon eux le symbole du début d’une vie nouvelle. Me balader avec un crâne à la Kojak, ça je n’y arriverai pas. Mes cheveux, c’est ce à quoi je tiens le plus. Derrière eux je dissimule mon visage. S’ils me les coupent, autant me supprimer tout de suite.

Rebaptisée quelques années plus tard « Èglise de Synanon », l’organisation connaîtra de sérieux démêlés judiciaires : pratique illégale de la médecine, fraude fiscale, violence envers des membres, tentative d’assassinat…

Photos

  • Femmes de Synanon en 1961
  • Laurie et Art Pepper se rencontrent dans un centre (...)
  • Séance de tonte
  • Femmes Synanon à Santa Monica
  • Les femmes rasées de Synanon
  • Les femmes rasées de Synanon