Têtes d’affiche

Lisette Malidor

Meneuse de revues

Inoubliable meneuse de revues, sculpturale, mutine et impériale, elle porte le crâne soigneusement rasé.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
Affiche du Casino de Paris, 1975

Zizi Jeanmaire était la star de la revue de Roland Petit en 1970, et ce, jusqu’en 1973 lorsque Lisette Malidor lui prit la vedette.

Originaire de la Martinique, Lisette Malidor arrive à Paris en 1961. Roland Petit la remarque au Casino de Paris où… elle vend des programmes ! Commence alors une longue carrière de music-hall (Le Casino de Paris, Le Moulin Rouge, Les Folies Bergères) où pendant plus de quinze ans elle sera l’incarnation de La Femme Noire. Inoubliable meneuse de revues, sculpturale, mutine et impériale, elle porte le crâne soigneusement rasé.

Egalement chanteuse et comédienne, elle jouera dans plusieurs films, dont Zoo zéro de Alain Fleischer.
Elle a aussi monté un spectacle qui renoue avec ses origines et son identité créole : Dans mon enfance à la campagne, il n’y avait pas d’ailleurs. Et au music-hall je n’ai jamais pu mettre en avant ma culture, mon identité créole. Aujourd’hui je veux dire autre chose, rassembler mes différentes expériences : poésie, chant, musique, danse, théâtre, cinéma. Je veux faire le tri, retrouver le lien originel en allant vers cet ailleurs. La Line Levée est un spectacle à base de textes français et de poèmes antillais mis en musique : Il y a toujours un parallèle entre les mots et la danse. Les mots doivent faire danser, danser pour passer un message dit-elle.

Récemment, elle a participé au spectacle d’Eve Ensler, Les Monologues du Vagin, un manifeste drôle, touchant, caustique, tendre, sensible et universel pour la liberté et le respect de l’être humain.