Têtes d’affiche

Marguerite de Bourgogne

Reine de France (1293-1315)

Reine répudiée, tondue puis étranglée sur ordre de son mari.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • Votez pour cette page sur Hellocoton

Dure et impitoyable pour servir ses intérêts, Marguerite est malgré tout une bonne vivante, sensuelle, qui enrage d’avoir été mariée à l’impuissant Louis X le Hutin. Cette princesse de noble ascendance est décrite par ses contemporains comme étant dotée d’une beauté peu commune, d’un esprit vif et d’une sensualité arrogante. D’allure royale, conquérante, elle aime profondément la vie et considère son mari avec un air de défi.

À 24 ans, elle est accusée d’adultère avec la complicité de ses deux belles-sœurs (affaire de la tour de Nesle). Arrêtées une nuit de 1314, elles sont jugées et condamnées à l’emprisonnement à vie. Dépouillées de leurs riches toilettes, tondues, vêtues de bure, elles sont conduites, dans un chariot, au cachot des Andelys. Le rasage de l’arme de séduction est depuis très longtemps, le châtiment suprême pour la femme adultère.

PNG - 856.2 ko
Marguerite de Bourgogne se voit infliger la tonsure des cheveux Miniature du 15e siècle

Enfermée dans le donjon de Château-Gaillard Marguerite est retrouvée morte dans sa cellule quelques mois plus tard. Officiellement morte de froid et de mauvais traitements mais plus vraisemblablement étranglée sur ordre de son mari, Louis X, qui vient d’être couronné roi de France.