Têtes d’affiche

Marine de Nicola

Chanteuse toulousaine

Elle combat le cancer en chantant !


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • Votez pour cette page sur Hellocoton

Il y a peu, elle chantait en mandarin devant des milliers de spectateurs. Star de la chanson en Chine, la toulousaine Marine de Nicola lâche tout et revient en France pour se soigner lorsqu’en mai 2014 un cancer du système lymphatique est diagnostiqué.

En plus des traitements, l’artiste combat avec ses armes, en chanson, en mots, en jouant de son image, jusqu’à s’afficher fièrement la boule à Z.

Ce crâne chauve, la maladie le lui a d’abord imposé. « J’ai d’abord lutté, en portant un casque spécial pendant la chimio pour retarder la chute des cheveux. Pour moi, les cheveux c’était la féminité ». Puis elle a délaissé perruques et casquettes, assumant progressivement sa boule à zéro. « J’ai joué avec ma tête, j’ai accentué le maquillage, choisi des tenues plus excentriques. Autour de moi, les gens me complimentaient, même ceux qui ne savaient pas que j’étais malade. J’aime toujours autant la musique, maintenant je veux faire passer des messages ».

Rasons tout !

Elle laisse derrière elle les longues boucles de « MoMo » la Chinoise, qu’elle était auparavant sur scène. « Je voudrais continuer à chanter mais plus librement, je ne suis plus la Chinoise qui faisait ce qu’on lui demandait de faire. »

Pleine d’entrain, elle tourne une parodie du clip de Taylor Swift, Shave It Off, « rasons tout » : C’est mon message aux femmes qui sont malades. Il y a beaucoup de femmes qui se cachent et qui ont honte, ne se trouvant pas jolies. C’est mon pied de nez à la maladie, tout simplement d’assumer, de marcher dans la rue la tête haute et de me trouver belle comme ça.

Après sept mois de traitements (chimiothérapie et radiothérapie), Marine est en rémission. Son blog raconte le quotidien d’une jeune femme de 24 ans dont la vie a soudain basculé. Elle relate son combat contre la maladie, son traitement, les évolutions de son moral et de son état physique, avec justesse et talent. « J’ai reçu le baiser d’un ouragan. Ce qui m’a aidée c’est de créer quelque chose de beau, de transformer le caca en paillettes. Ce blog, c’est ma thérapie ».

Photos

  • MoMo la chinoise
  • Marine perd ses cheveux
  • Marine et ses perruques
  • Marine de Nicola