Alopécie

Merci la pilule !


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Selon les résultats d’une récente étude de l’unité d’épidémiologie du centre de recherches sur le cancer du Royaume-Uni, les femmes qui prennent la pilule diminuent leur risque de développer un cancer des ovaires et cet effet protecteur durerait des dizaines d’années après qu’elles aient arrêté le traitement. Donc l’effet protecteur serait plus bénéfique dans le temps, même si le contraceptif oral entraîne un risque accru de cancers du sein et du col de l’utérus.

Par ailleurs, une autre étude menée au Canada concerne l’impact des polluants (PBDE) sur le développement du foetus. L’inquiétude vient de l’augmentation croissante du taux de ces polluants dans le lait maternel en Amérique du Nord. Il faut préciser que ces substances sont réglementées en Europe et non outre-Atlantique. Merci l’Europe !