Vos témoignages

Mes premières sensations

C’est l’été, il fait une chaleur de bête… je viens de me raser les cheveux pour la première fois. À défaut de photos, je tiens un carnet de bord sous forme de dessins en infographie.


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • 9 ❤

Je vois enfin mon visage !

Dans la rue, je ne reconnais plus mon ombre portée, mon reflet dans les vitrines. J’ai l’impression qu’on ne voit plus que ça : mon visage, mon sourire, mes yeux, mes oreilles qui dépassent… et je n’arrive pas vraiment à m’y faire.

Je m’attendais à ce que cela ne m’aille pas trop, et que ça ne ferait qu’accentuer mon visage tout en longueur. Mais étonnement, j’aime assez cette drôle de nouvelle tête que ça me fait et à laquelle, malgré toutes mes hypothèses, je ne m’attendais pas.

Puis, progressivement, j’apprécie vraiment : « je vois enfin mon visage ! » Jusqu’alors il était caché par une tignasse volumineuse. Je ne m’étais pas rendue compte à quel point mes cheveux prenaient toute la place… tant et si bien que je ne m’étais jamais vraiment « vue » avant.

Du treillis… aux robes

GIF - 26.2 ko
Romy - été 1998 Juste après ma première tonte, je portais encore le treillis et des T-shirt kakis, ma couleur préférée. J’ai vite changé de garde-robe, pour ne pas être prise pour une jeune permissionnaire !
À l’époque, je portais un treillis fleuri et des T-shirt kakis, ma couleur préférée. Mais, du jour au lendemain, avec les cheveux rasés, ça ne va plus : ça fait jeune permissionnaire, skinhead, GI Jane… et ça ne me plaît pas.

Quand les cheveux ne sont pas là pour faire diversion, on devient vite une caricature. Un pantalon blanc de marin et me voici transformée en jeune mousse ! Une paire de sandales me donne la démarche d’une nonne, et le moindre foulard orange, l’étoffe d’un bonze… Je me bats avec mes vêtements : rien ne va avec cette coupe de cheveux !

Finalement, je commence à prendre goût pour les fringues. Pendant un temps je m’amuse à tester les tenues, sans craindre de paraître déguisée. Pour la première fois de ma vie, on me voit en jupe et en robe et en plus je suis terriblement bien dans ma peau !

Sensations inédites

Quel plaisir de passer la main sur le crâne ! Ca file des frissons partout ! Aussi, je ne m’en prive pas : je suis toujours avec les bras en l’air, la main sur la tête… Un autre délice : l’eau qui ruisselle sur le crâne, que ce soit la douche chaque matin, ou une pluie d’été. Les cheveux courts rasés sont d’une sensualité… et quelle sensation de liberté !