Hommes

Pourquoi rougir d’avoir la tête lisse ?


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Né aux alentour de l’an 370 à Cyrène, en Libye, initié à la littérature et à la philosophie grecques classiques, Synésios répond à Dion et à son Éloge de la chevelure par un éloge de la calvitie.

« La pilosité est ennemie de l’intelligence »

En vérité, pourquoi rougir d’avoir la tête lisse, du moment qu’y poussent autant d’idées que dans celle, célébrée par Homère, du héros d’Achille ? Lequel ne se soucie guère de ses cheveux puisqu’il va jusqu’à les offrir à un mort ! D’ailleurs cheveux et poils sont des matières mortes, accrochées aux vivants comme des parties sans vie. C’est pourquoi les animaux les plus stupides en ont le corps entièrement couvert, alors que l’homme qui a reçu en partage une vie plus claire, est presque entièrement dépourvu de ce fardeau infligé par la nature. Mais, pour qu’il ne fanfaronne pas en oubliant ce qu’il a de commun avec les êtres voués à la mort, l’être humain est velu à certains endroits du corps. Celui, donc, qui n’a pas de cheveux est aux autres hommes ce que l’homme est aux bêtes sauvages.
Si l’homme est à la fois le plus intelligent et le moins velu des êtres vivants, de l’aveu de tous, le mouton — qui est le plus stupide de tous les bestiaux — est aussi celui dont la toison est la moins clairsemée et la plus épaisse. Conclusion : la pilosité est ennemie de l’intelligence puisque toutes deux refusent de coexister.

« Un astre chevelu n’est pas un astre »

Ainsi la nature a eu besoin de différentes sphères : en haut ont été façonnés les astres, et en bas les têtes, afin qu’il y ait des demeures pour les âmes, des petits mondes dans le grand [...] Pour les âmes les plus simples, peu importe d’aller habiter une tête couverte de cheveux, très éloignée de la forme parfaite ; mais chaque âme sage est allée habiter, en fonction de ses mérites, un astre u une tête chauve. [...] La calvitie nous apparaît donc comme la voûte du ciel, et tout éloge de la sphère céleste est aussi un éloge de la calvitie.