Films

Saint-Jacques… La Mecque

Film divertissant de Coline Serreau — 2005

Marcher pour dépasser les égoïsmes…


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • Votez pour cette page sur Hellocoton

Au décès de leur mère, Clara, Pierre et Claude apprennent qu’ils ne toucheront leur héritage que s’ils font ensemble, à pied, le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais ils se détestent autant qu’ils détestent la marche. Ils se mettent pourtant en route, appâtés par l’héritage. Ils rejoignent leur guide au Puy et découvrent qu’ils marcheront avec un groupe de six autres personnes, dont Mathilde, une jeune femme en fin de chimiothérapie, et Ramzi, un naïf, auquel son cousin fait croire qu’il l’emmène à la Mecque…

La réalisatrice Coline Serreau s’inspire de l’air du temps, en l’occurrence, les excès d’une société égoïste et frustrée, au bord de la crise de nerfs…

Marie Bunel dans le rôle de Mathilde

Ce film divertissant, qui plaira surtout aux randonneuses, comporte quelques scènes courtes mais étonnantes autour de l’absence de cheveux de Mathilde, le film étant ponctué de quelques séquences oniriques bunueliennes d’une étrange beauté. L’actrice Marie Bunel s’est rasé la tête à blanc pour le rôle de Mathilde, qui sort d’un cancer et d’un divorce, chauve, à nue, et qui cherche un sens à sa vie de rescapée, se trompe, puis trouve son bonheur.

Muriel Robin dans le rôle de Clara

Autre femme à cheveux courts du film : Clara, enseignante gauchiste et cynique, la sœur excédée, campée par Muriel Robin, épatante.