Films

Skinhead Attitude

Documentaire cinéma — 2001


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Un Roadmovie musical

« Skinhead attitude » accompagne Fred, un chanteur, skin antiraciste de 35 ans et son amie Julie, une skingirl de 22 ans au chômage. Histoire d’un couple skin qui en a assez d’être « pris pour des fachos ». C’est une sorte de road-movie musical qui dresse le portrait des jeunes skinheads d’aujourd’hui. C’est à l’occasion de concerts ou de rassemblements internationaux que nos personnages voyagent de France en Angleterre, puis en Allemagne, en Scandinavie et aux Etats-Unis. Quels sont leurs parcours, leurs rages, leurs projets ? Comment vivent-ils au quotidien leur Skinhead attitude ? Quels sont leurs rêves et leur réalité ?

JPEG - 170 ko

La vraie histoire des skinheads 1969-2001

Plus de trente ans déjà que le mouvement skinhead existe. Dans les médias on parle toujours d’eux à la page des faits divers : violence et racisme. Mais qui parle des Redskins ? Des Skins gay ? Skins noirs ? Qui se souvient qu’à l’origine, les racines du mouvement skin plongent dans la mouvance des années 60 et que les skinheads originels n’étaient ni politisés, ni particulièrement racistes ? Qui sait qu’au début, les skins noirs étaient presque aussi nombreux que les blancs ?
Qui se rappelle que c’est Desmond Dekker, un musicien jamaïcain qui a trouvé le mot skinhead, composé une chanson avec ce titre et lancé à Londres, la mode du crâne rasé ? A l’origine c’était un mouvement multiracial de jeunes prolétaires. Ils écoutaient du reggae et du ska (musique noire et blanche, s’il en est). Issus de la « working class », ils étaient porteurs des valeurs du monde ouvrier. Que s’est-il passé 10 ans après ? Comment les néonazis ont-ils récupéré une grande partie de ce mouvement ?