Bouquins

Ténèbres

Pièce de théâtre — 2006

« Pourquoi je me suis coupé les cheveux ? Parce que j’en avais assez d’être invisible ! »


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page
  • Votez pour cette page sur Hellocoton

Ce huis clos décrit les conséquences de l’exil clandestin d’un père maghrébin et de sa fille, cachés dans l’attente d’hypothétiques papiers. Le temps d’une nuit, ils vont voir leur rapport évoluer avec émotion, pudeur et humour, pour devenir aussi tendre que pervers, aussi tendu qu’étouffant, aussi fascinant que bouleversant. Ténèbres, entre ombre et lumière, éclaire magnifiquement l’espace du territoire mental et corporel de deux êtres unis par l’histoire et par le sang mais qui, insensiblement et inexorablement, deviennent étrangers l’un à l’autre.

— Je sais pourquoi je me suis coupé les cheveux. Mais pas pourquoi j’en ai enterré la moitié. C’était comme si je plantais quelque chose.
— Pourquoi est-ce que tu mens ? Pourquoi est-ce que tu racontes que tu en as enterré seulement la moitié ?
— C’est la vérité.
— Montre-les moi.
— Voilà.
— Je n’en veux pas. Répands-les par terre.
— Pourquoi ?
— Je veux les voir… Tu as vraiment de beaux cheveux. Exactement comme ta mère. Peut-être que quelqu’un va pousser, à cet endroit… C’est ça que tu as pensé, nan ? Que ta mère reviendrais ?

[…]

— Tu vois que je suis là ? ou est-ce que moi aussi j’ai disparu pour toi ? […] J’ai enfin l’impression de ressentir quelque chose. J’ai enfin le sentiment d’exister, tu comprends ? […] À ton avis, pourquoi est-ce que je me suis coupé les cheveux ? J’adore mes cheveux… C’était parce que j’en avais assez d’être invisible ! Et ça je l’étais plus si je faisais enfin quelque chose que j’avais décidé moi-même, quelque chose qui n’était pas marqué sur cette liste de courses qu’il fallait respecter comme les écritures saintes.