Actus — Septembre 2004

Waris Dirie lutte contre l’excision


Partager cette page :

  • Envoyer cette page par courriel
  • Imprimez cette page

Les mutilations génitales me dégoûtent et nous avons vraiment besoin que ça change. Levez-vous et battez vous, battez-vous pour votre vie, rejetez cette pratique, a lancé Waris Dirie au cours de la conférence de Nairobi (Waris Dirie prend la parole vendredi 17 septembre 2004 à Nairobi).

Cela fait dix ans que la beauté somalienne fait campagne contre les FGM (Mutilations génitales féminines). En 1997, elle a été nommée ambassadrice de bonne volonté des Nations unies pour les droits des femmes contre l’excision.

Plus de 130 millions de femmes à travers le monde subissent des mutilations génitales, l’Afrique du nord, certaines régions d’Afrique orientale et centrale et la péninsule arabique tenant la corde, selon des estimations officielles.
Les experts réunis à Nairobi ont également expliqué que les FMG étaient étroitement liées à la propagation du sida. L’Afrique, continent le plus cruellement touché par le virus HIV avec 25 des 38 millions de séropositifs estimés dans le monde, compte aussi davantage de femmes excisées que n’importe quelle autre région du monde.